Antennes

De AgroFly.ch
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En règle générale, une antenne est un dispositif permettant de rayonner (émetteur) ou de capter (récepteur) les ondes électromagnétiques. Les antennes sont utile pour le contrôle du drone avec le récepteur et la télécommande. Mais aussi pour le FPV. Quand on parle antenne, on discute souvent de portée, de portée directionnelle et de qualité de transmission. C'est le but rechercher. Par contre vous ne devez pas oublier les autre paramètres comme les poids, l'encombrement, la taille, la fragilité, le connecteur.

Antennes.jpg

Les antennes FPV sont donc primordiales dans le bon fonctionnement du système vidéo. Leur choix agit sur la qualité de la liaison. Ainsi, un émetteur vidéo de très haute qualité relié à une antenne médiocre sera beaucoup moins performant qu’un émetteur vidéo de qualité inférieure relié à une antenne appropriée.Et pour une meilleure qualité d’image, la transmission du flux vidéo en temps réel utilise le plus souvent la fréquence vidéo des 5,8 GHz. Les concepteurs de solutions vidéos FPV se focalisent donc sur la conception de produits fonctionnant sur la bande de fréquence des 5,8 GHz. Toutefois, si vous pratiquez le “Long Range” notamment avec les ailes volantes, il existe des fréquences plus basses utilisées pour atteindre une portée supérieure au 5,8 GHz. Tel est le cas de la fréquence 2,4 GHz ou 1,2 GHz. Toutefois, la qualité d’image sera inférieure.

Des antennes différentes pour l'émetteur et le récepteur video[modifier]

Il existe différents types d’antennes FPV 5,8 GHz. Elles se différencient par leur forme, leur gain, leur polarisation, leur type de connecteur ou encore par leur directivité ou champ d’action. Une antenne FPV utilisée pour l’émetteur vidéo ne sera pas forcément adaptée pour le récepteur vidéo. Effectivement, par exemple, l’émetteur vidéo embarqué sur le drone n’accueille pas d’antennes patch. Ce type d’antenne est constitué d’un élément rayonnant, généralement de forme carrée ou rectangulaire. Les patchs sont utilisés exclusivement sur le récepteur vidéo. Pareillement, le récepteur vidéo inséré dans les lunettes ou le casque FPV n’utilisera jamais d’antennes filaires (antennes à fil simples). Aussi, il est conseillé de mixer des antennes directionnelles et omnidirectionnelles dans le dispositif de réception vidéo afin d’améliorer la réception du signal reçu.

Les différents type d'antennes[modifier]

Chaque antenne possède ses propres spécificités et caractéristiques. Elle se différencie selon sa forme, son gain, sa polarisation, son type de connecteur ou encore sa directivité ou champ d’action.

Les diverses formes d’antennes[modifier]

Nous pouvons répertorier diverses formes d’antennes pour le système FPV.

L’antenne bâton[modifier]

Ant bat.jpg

L’antenne bâton est l’antenne basique. Appelée également antenne verticale, cette antenne possède l’aspect simple d’une tige verticale. En règle générale, elle est toujours fournie avec les émetteurs et récepteurs vidéo. Bien que cette antenne fournisse un diagramme de rayonnement de 360 degrés, elle a généralement un gain assez faible. Cette antenne bâton dite omnidirectionnelle (elle capte le signal d’où qu’il vienne), est relativement sensible aux parasites et offre une efficacité limitée.

L’antenne filaire[modifier]

Hglrc-58g-angle-mmcx-linear-2dbi-omni-directional-.jpg

L’antenne filaire appelée aussi antenne linéaire est tout simplement constituée par un câble coaxial linéaire et flexible d’une longueur plus ou moins importante. Cette antenne a tendance à être plus petite, moins chères et plus faciles à construire et à réparer. Par exemple, avec ses 2 grammes. Ce type d’antenne n’est pas utilisé dans les lunettes ou casques FPV.

L’antenne trèfle ou Cloverleaf[modifier]

Antenne-tbs-cloverleaf-58ghz-mmcx.jpg

L’antenne trèfle ou « cloverleaf » est dotée d’une forme de trèfle. Il s’agit d’une antenne en boucle fermée à laquelle les fils de signal et de masse sont connectés. Elle est constituée généralement de 3 lobes similaires à des feuilles. Les lobes assurent une bonne répartition du rayonnement. Avec une polarisation circulaire omnidirectionnelle, cette antenne est l’une des meilleures antennes pour les émetteurs vidéo FPV. Mais elle peut tout à fait être montée sur le récepteur vidéo. Son rayonnement sur 360° offre une bonne couverture de réception du signal. Elle rejette efficacement les interférences de signaux.

L’Antenne Pinwheel[modifier]

Antenne-pinwheel-5,8Ghz-sma-55.jpg

Il s’agit d’une variante de l’antenne trèfle. L’antenne Pinwheel reprend les caractéristiques de l’antenne en trèfle, mais avec quatre lobes plus grands. Ses lobes en cuivre ou en acier trempé cuivré offrent plus de rigidité. Fiable et résistante, elle permet de décupler les performances de votre émetteur vidéo et de votre récepteur vidéo.

L’antenne champignon ou de type lollipop[modifier]

Lolipop.jpg

Appelée également antenne Mushroom, ce type d’antenne circulaire est doté d’une protection en forme de champignon. Omnidirectionnelle avec un champ de rayonnement de 360°, le dôme champignon protège l’antenne des éventuels chocs ou impacts. Elle améliore la portée et la clarté du signal de transmission. Tel est le cas également de l’antenne de type Lollipop. Rehaussée d’une protection en forme de cylindre. Tel est l’exemple de l’antenne Foxeer Lollipop. Elle peut être utilisée à la fois pour votre émetteur et votre récepteur FPV. Ces antennes sont généralement des antennes cloverleaf ou des PinWheel revêtues d’une protection pour mieux résister aux chocs ou impacts.

L’antenne patch[modifier]

Patch.jpg

L’antenne patch est une antenne dont l’élément rayonnant est une surface conductrice généralement carrée, rectangulaire ou ronde. Il s’agit d’une antenne directionnelle : elle reçoit un signal plus intense dans une direction permettant d’accroître le rendement et de réduire ainsi les interférences provenant de sources non désirées. Tel est le cas de l’antenne X-AIR 5.8 de TrueRC.

L’antenne Hélicoïdale[modifier]

Antenne-helix.jpg

L’antenne hélicoïdale est une antenne constituée d’un ou plusieurs fils conducteurs enroulé sous la forme d’une hélice. Antenne directionnelle, elle présente un fort gain. Elle est donc plus recommandée pour le VRX.

L’antenne pagoda[modifier]

LeadingStar-1pc-5-8Ghz-Omnidirectional-Antenna-SMA-Connector-font-b-Pagoda-b-font-2-Racing-Drone.jpg

En forme de pagode (la forme s’évase comme le toit d’une pagode), cette antenne est compacte : elle dispose d’un diamètre et d’une hauteur bien condensés. Nouveauté récente dans le monde du FPV, ce type d’antenne omnidirectionnelle offre de bonnes performances et de bons résultats.

Les caractéristiques d’une antenne FPV[modifier]

Le gain de l’antenne FPV[modifier]

Le gain d’une antenne, exprimé en décibels (dB), correspond aux performances de l’antenne à capter un signal.

Propagation gain.jpg

Il s’agit de son pouvoir d’amplification passif, autrement dit sa capacité à amplifier un signal naturellement sans apport d’énergie. Plus le gain d’une antenne est élevé, plus le signal qui sera émis ou reçu sera amplifié par celle-ci.

Gain.jpg

La polarisation de l’antenne[modifier]

Sujet très technique et complexe, la polarisation peut être définie comme l’orientation du champ électrique généré par une antenne. Tout d’abord, il faut comprendre que les ondes électromagnétiques comportent un champ magnétique et un champ électrique qui oscillent tout en se propageant. Leurs directions d’oscillation sont perpendiculaires entre elles et généralement perpendiculaires à la direction de propagation.

Il existe divers types de polarisation.[modifier]

Dans la polarisation linéaire ou rectiligne, le champ électrique conserve une direction constante (rectiligne) au cours du temps. Ainsi, des antennes avec une polarisation linéaire sont conçues pour recevoir des ondes polarisées respectivement dans deux directions : pour les ondes polarisées verticalement, le champ électrique varie dans l’axe vertical et pour les ondes polarisées horizontalement, le champ électrique varie horizontalement. Le changement de polarisation de l’onde va influencer le niveau de réception du signal si l’antenne est orientée dans l’axe perpendiculaire. A titre d’exemple, les antennes bâton possèdent une polarisation linéaire.

Image-blog-antenne-FPV-5-1.8-Ghz-10.jpg

Pour la polarisation circulaire, le champ électrique tourne autour de son axe en formant un cercle. La polarisation circulaire apporte stabilité et qualité de transmission. Ainsi, si l’environnement traversé ou les surfaces réfléchissantes sont défavorables à la transmission, les signaux ricochent et changent de sens pour atteindre le récepteur.

La rotation des ondes du champ électrique peut s’effectuer par la droite : cette rotation horaire est appelée RHCP (pour Right Hand Circular Polarized). Elle peut également s’effectuer par la gauche : cette rotation anti-horaire est nommée LHCP (pour Left Hand Circular Polarized). Il est important de noter la polarisation du récepteur et de l’émetteur doivent correspondre. Ainsi un récepteur avec une polarisation RHCP ne fonctionnera correctement qu’avec un émetteur RHCP. L’efficacité des antennes circulaires dans le monde du vol en immersion n’est plus à démontrer.

En dernier lieu, il existe aussi une polarisation elliptique. Moins connue, elle peut être considérée comme une combinaison d’ondes polarisées verticales et horizontales sur différentes phases.

La directivité ou le champ d’action de l’antenne FPV[modifier]

La directivité d’une antenne caractérise la manière dont cette antenne focalise son rayonnement dans certaines directions de l’espace. Si le rayonnement de l’antenne est focalisé dans une direction privilégiée, on parle alors d’antenne directionnelle ou directive. L’antenne directionnelle est ainsi conçue pour émettre et recevoir le signal dans une direction spécifique. Tel est l’exemple de l’antenne hélicoïdale ou l’antenne patch.

Images-3.jpg

En revanche, si le rayonnement s’effectue dans toutes les directions à 360°, l’antenne est dite omnidirectionnelle. Tel est l’exemple de l’antenne pagoda ou l’antenne Pinwheel.

Le type de connecteur[modifier]

Au bout de l’antenne, on retrouve traditionnellement 4 types de connecteurs. On parle de connecteurs coaxiaux : ils sont composés d’un fil conducteur englobé d’abord, par une gaine conductrice et ensuite, par une gaine extérieure isolante. Le connecteur SMA classique a été développé dans les années 1960. L’abréviation SMA signifie « SubMiniature Version A ». Il existe une version mâle et une version femelle qui se distinguent par le mécanisme de couplage vissable. Pour la version SMA mâle, le filetage est à l’intérieur avec broche centrale. Pour la version SMA femelle, le filetage est à l’extérieur avec prise centrale qui accueille la broche.

Sma-rp-sma-vtx-antenna-connectors.jpg

Quant au connecteur RP-SMA (pour reverse polarity SMA), il s’agit en fait d’un connecteur SMA à polarité inversée. Cette variante a été développée à l’origine pour empêcher la connexion non autorisée d’une antenne plus puissante. Là encore, il existe la version RP-SMA Mâle et la version RP-SMA femelle. Pour la version RP-SMA mâle, le filetage est à l’intérieur avec un godet central. Pour la version RP-SMA femelle, le filetage est à l’extérieur avec broche centrale.

Plus récemment, sont apparus des types de connecteurs plus petits et donc plus simples pour intégrer des montages où l’espace est limité. C’est ainsi le cas du connecteur MMCX (pour micro miniatures coaxiaux). Léger et peu encombrant, le connecteur MMCX est doté d’un mécanisme de couplage à clipser ou à déclipser, garantissant une connexion et une déconnexion rapides. Cela réduit le temps d’installation. Tout aussi léger et peu encombrant, on retrouve également le connecteur Ufl.

Quel que soit le type de connecteur, l’antenne doit s’adapter au composant auquel elle est destinée. Aussi, il s’avère très important de vérifier le type de connecteur. Pour pallier toute difficulté, les connecteurs peuvent être coudés ou droits et des adaptateurs sont disponibles.